Notre espace de travail bientôt dominé par les drones ?

Imprimer Twitter Facebook Delicious LinkedIn

Notre espace de travail bientôt dominé par les drones ?

En Europe, 8 employés sur 10 pensent que d'ici 2036, leur espace de travail aura été transformé par des technologies et des processus qui n'existent même pas encore aujourd'hui. En effet, au cours d’une nouvelle étude commandée par Ricoh Europe  et menée par Coleman Parkes, les collaborateurs de plusieurs entreprises ont été invités à imaginer leur futur environnement de travail. Celui-ci est plus interactif, collaboratif et rationalisé grâce à l’utilisation des nouvelles technologies et de processus qui accompagnent des méthodes de travail plus innovantes.

 

Cette étude révèle un enthousiasme général quant à l'utilisation des nouvelles technologies – à moyen terme – permettant d’améliorer et de simplifier la façon dont les employés interagissent avec leurs collègues et partagent les informations. Dans plusieurs secteurs tels que la finance, la santé, l’éducation et la fonction publique, les employés ont une idée précise des innovations qui devraient apparaître dans les 10 à 22 prochaines années. Plus de la moitié pense qu’au cours des 10 prochaines années, leur employeur aura mis à leur disposition les technologies suivantes

 

           Appareils interactifs tactiles (69 %)

           Technologie de reconnaissance vocale (60 %)

           Lunettes à réalité augmentée (56 %)

 

59 % d’entre eux prédisent également que dans les 20 prochaines années, ils seront en mesure d'envoyer des assistants virtuels ou des hologrammes participer à des réunions à leur place. Les plus audacieux imaginent même l’arrivée des drones, de la communication de pensée par Bluetooth et d’oreillettes de transmission - petits dispositifs glissés dans l'oreille qui permettent de transmettre des données audio et vidéo directement au cerveau sous forme de signaux électroniques.

 

Selon les salariés interrogés, les principaux avantages à conjuguer innovations technologiques et espace de travail sont l’optimisation des processus métier, un meilleur accès à l'information et l’augmentation de la productivité. Ainsi, les éléments essentiels à une haute productivité aujourd’hui - processus numérisés, accès rapide aux données et adaptation rapide aux changements imposés par la technologie – seront toujours les mêmes demain.

 

Cependant, malgré l'enthousiasme généralisé et l'importance accordée à la technologie, seulement 29 % des employés interrogés trouvent leur entreprise investie dans le développement de nouvelles méthodes de travail et le déploiement de nouvelles technologies. Or, les entreprises réticentes perdent non seulement une occasion d’augmenter leur productivité et de s’assurer un avantage sur la concurrence, mais courent le risque de perdre une force de travail clé au profit de leurs concurrents, voire de précipiter leur déclin. Cette étude montre également qu'avant de devoir s’adapter aux innovations à venir, les entreprises disposent d’une marge importante pour exploiter les technologies et les processus déjà disponibles.

 

           Afin d’augmenter leur compétitivité, les employés souhaitent utiliser au quotidien dans l’ordre : les plateformes de collaboration interne, les réunions par Internet et l'impression nomade.

           Le stockage électronique des informations reste la fonction la plus précieuse, devant les e-mails et Internet

           Le passage au numérique des informations clés n’est toujours pas une réalité pour 1 employé sur 6, alors que 62 % des répondants utilisent ce format et reconnaissent son importance

 

David Mills, PDG de Ricoh Europe, déclare : « C’est formidable de penser qu’au cours des 20 prochaines années, de nombreuses innovations seront développées pour à la fois favoriser la productivité et la compétitivité des entreprises, mais également pour inciter les employés à se demander « quelle est l'étape suivante ? » et « comment cela va-t-il m'aider à devenir plus efficace ? ». Les organisations devront donc réévaluer et adapter leurs méthodes de travail traditionnelles, pour devenir plus flexibles et profiter au maximum de ces futures innovations technologiques. Certaines devront revoir leur culture d’entreprise. Mais toutes y verront une opportunité de croissance pour les 20 prochaines années et au-delà. Qui sait, d’ici 2050, il se pourrait bien que ce soit nos avatars virtuels qui exécuteront les tous derniers systèmes et processus en place tandis que nous travaillerons à améliorer notre productivité, les services clients et notre rentabilité commerciale d'une façon que nous ne pouvons pas encore imaginer. »

 

Pour plus d’informations sur les impacts des changements technologiques majeurs, rendez-vous sur www.ricoh.fr/thoughtleadership.

Haut de page