Politique relative aux cookies

Ricoh utilise des outils de collecte de données tels que les cookies pour vous offrir une meilleure expérience lors de l'utilisation de ce site. Cliquez ici pour savoir comment modifier ces réglages et obtenir plus d'informations sur les cookies.

Intelligence artificielle : les tendances à suivre en 2019

Par Edward Gower-Isaac, vice-président, Business Process & Application Services, chez Ricoh Europe 

Ricoh Europe, Londres, le 3 janvier 2019 – Tout d’abord, je tenais à souhaiter à chacun d’entre vous une très bonne année 2019 de notre part à tous chez Ricoh Europe ! A l’aube de cette nouvelle année, je souhaitais me pencher sur l’un des sujets les plus en vogue l’an passé, à savoir l’Intelligence Artificielle (IA). 

Ce terme est apparu pour la première fois en 1955. Cependant, ce n’est que dernièrement que les entreprises ont commencé à réaliser le véritable potentiel de l’IA, et ce que cela pouvait signifier pour eux maintenant et pour l’avenir. 

J’ai déjà mentionné par le passé que nous étions aujourd’hui à l’aube d’une nouvelle et très prometteuse ère pour l’IA, et j’espère que nous pourrons en 2019 observer davantage d’entreprises adoptant cette technologie dans leurs organisations. 

Nous avons pu constater que l’IA ne se limite plus aux laboratoires de recherche et au milieu universitaire, mais bien qu’une véritable mutation s’opère vers les entreprises. Pour mieux appréhender l’arrivée de cette nouvelle technologie dans nos environnements de travail, voici quatre tendances à suivre ces douze prochains mois. 

1) Croissance de l’adoption de l’IA en entreprise – avec des sociétés y allant pas à pas
Selon un sondage de PWC, 20% des entreprises ont annoncé que leurs organisations projettent d’implanter l’IA dans toute leur société en 2019. Par ailleurs, 15% d’entre eux disent planifier un déploiement sur différents secteurs, avec plus de 16% de projets pilotes supplémentaires planifiés. Il y a clairement un goût pour exploiter cette technologie – mais je suspecte que cela se fera pas à pas, plutôt que par une seule action significative pour un objectif si ambitieux. 

2) L’Automatisation des Processus Robotiques (APR) continuera à être la façon la plus régulière de déployer sa stratégie IA
L’APR est le mode d’application le plus récurrent, le plus « facile » en ce qui concerne l’IA. Pour de nombreuses organisations cherchant à accroître leurs bénéfices, cela pourra être considéré comme une première incursion. Les entreprises devraient prendre en compte les processus en place dans leur organisation, qui demandent beaucoup de temps et de paperasse, afin de les optimiser grâce à cette technologie, pour un impact maximal. 

3) Les technologies vocales empreintes d’IA commencent à s’installer dans les environnements de travail 
La présence croissante dans nos foyers de haut-parleurs intelligents à commande vocale comme Alexa et Google Home signifie que leur arrivée dans nos envrionnements de travail n’est qu’une question de temps. Les vendeurs concevront de nouvelles interfaces correspondant à nos interactions avec la technologie – au-delà des claviers et des écrans. Puisque la commande vocale se normalise, les entreprises s’y intéresseront afin de savoir comment cela peut générer des gains en termes de productivité. J’aime l’idée d’utiliser la commande vocale pour chercher, et intervenir sur des documents au sein d’un système, mais bien entendu cela signifie que nous devrons apprendre à travailler avec un niveau sonore plus élevé au bureau. 

4) Les entreprises qui ne font pas partie du secteur technologique mettent en place leurs propres laboratoires d’apprentissage des machines 
Je suis d’accord avec la prédiction faite par des analystes du CCS Insight, qui prévoient que les grandes entreprises mettent en place leurs propres laboratoires en interne pour le Machine Learning. Le poste “Directeur de l’Intelligence Artificielle” est un titre assez rare, pour le moment. Mais les grandes entreprises verront de manière croissante les bénéfices d’une collaboration avec des développeurs et le monde de la recherche. De nouveaux postes de spécialistes comme celui-ci constitueront un grand pas dans ce sens.

Et vous, quels sont les sujets que vous attendez cette année ? Dites-le moi dans les commentaires afin que nous puissions échanger là-dessus.

Je vous invite également à prendre connaissance du récapitulatif de l’année 2018 fait par David Mills, P-DG de Ricoh Europe. 

|A propos de Ricoh|

Ricoh dynamise les espaces de travail numériques avec des technologies innovantes et des services permettant à chacun de travailler plus intelligemment. Depuis plus de 80 ans, Ricoh continue à innover et à utiliser cela pour fournir à toutes les entreprises, de toute taille, des systèmes de gestion documentaire, des services informatiques, des solutions d’impression de production, des systèmes de communications visuelles, des appareils photos numériques et des systèmes industriels à la pointe.

Le Groupe Ricoh, dont le siège est situé à Tokyo, est présent dans environ 200 pays et régions. Pour l’exercice fiscal clos en mars 2019, le Groupe Ricoh a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 2,013 milliards de yens (soit approximativement 18, 1 milliards de dollars USD).

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site http://www.ricoh.fr

Retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/RicohFrance
Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/ricohfrance
Suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/ricohfrance/
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/RicohFrance