Politique relative aux cookies

Ricoh utilise des outils de collecte de données tels que les cookies pour vous offrir une meilleure expérience lors de l'utilisation de ce site. Cliquez ici pour savoir comment modifier ces réglages et obtenir plus d'informations sur les cookies.

Nouvelles technologies : une productivité en hausse et le réaménagement de la semaine de travail

Ricoh, le 19 juin 2019 – La majorité des employés européens interrogés (57%) pensent que les nouvelles technologies pourraient influencer une réorganisation de leur temps de travail dans un futur proche. Cela est lié à l’augmentation de la productivité et de l’efficacité qu’offre ces nouveaux outils. Ces chiffres ont été extraits de la dernière étude commandée par Ricoh Europe qui met en discussion le comportement des collaborateurs par rapport aux défis toujours plus ambitieux de productivité.

Un nombre croissant d’entreprises ont adopté un nouveau rythme de travail, comme la semaine de 4 jours et d’autres commencent à y songer, afin d’améliorer le bien-être de leurs collaborateurs et de considérer la productivité comme une mission sur le long-terme. Cependant ce type de projet ne s’adapte pas à tous les cadres professionnels ; le secteur privé fonctionne différemment des associations ou du public. A titre d’exemple, Planio1, une entreprise basée à Berlin et spécialisée dans la gestion de projets de développement logiciel a proposé la semaine de travail de quatre jours à ses équipes l’an dernier, quand la fondation de recherche médicale Wellcome Trust2, après une étude de faisabilité sur un modèle similaire a finalement décidé de ne pas poursuivre cette initiative.

Bien que la semaine de 4 jours ne semble pas se profiler de sitôt pour la plupart d’entre nous, la présente étude révèle que la majorité des collaborateurs, toutes générations confondues, sont enthousiastes et prêts à s’engager davantage au travail en augmentant leur productivité grâce à la formation et aux nouvelles technologies. Près des trois quarts des personnes interrogées (72%) ont déclaré souhaiter contribuer plus significativement pour l’entreprise, suggérant une envie ténue d’avoir plus d’impact.

Mais les employés européens savent aussi que le changement ne doit pas venir que d’eux. 7 personnes sur 10 disent s’attendre à devoir s’améliorer et gagner en compétence au cours de leur carrière, pendant que 63% pensent que la technologie doit jouer un rôle central pour les aider à donner le meilleur d’eux-mêmes et ainsi gagner en efficacité. En modérant le discours sur l’impact de la technologie sur le travail de chacun, environ 4 employés sur 10 déclaraient que l’automatisation des tâches (44%) et l’Intelligence Artificielle (39%) pourraient probablement les aider dans leurs missions.

Plus des deux tiers des travailleurs interrogés (69%) pensent également que les meilleures entreprises investissent dans les technologies numériques pour faire monter en compétence leurs équipes, mettant en lumière l’impact presque vital que les bons outils et la formation peuvent avoir sur l’épanouissement professionnel et donc la productivité.

Il est notable de souligner que les prétendues discordes inter-générationnelles ne se sont pas retrouvées lors des recherches menées pour cette étude, ce qui suggère notamment que les discours de conflit de point de vue ou de demandes entre les Baby-Boomers, la Génération X, les Millennials et la Génération Z* n’existent pas.

David Mills, P-DG de Ricoh Europe, ajoute ainsi : “Les dirigeants d’entreprise devraient être motivés par ces conclusions. Les employés sont unis par leur envie d’avoir un impact significatif par leur position dans l’entreprise et ainsi accomplir plus de choses. Reconnaître cela est le premier pas vers l’amélioration de la productivité, aujourd’hui plutôt médiocre, qui a sapé les entreprises européennes, notamment depuis la crise économique de 2008. Notre étude met en lumière que la réponse au casse-tête de la productivité ne réside pas dans la pression exercée sur les employés pour qu’ils travaillent davantage ou dans la quête d’une vague idée de l’innovation. Au lieu de cela, soutenir ses collaborateurs dans leur quête de nouveaux savoirs et de compétences liées aux nouvelles technologies apportera des résultats plus significatifs en termes de productivité – et peut-être même une réduction du temps de travail. »

Découvrez le reste de nos études sur http://thoughtleadership.ricoh-europe.com/fr/.

*A titre informatif, les générations ont été ainsi définies :  

  • Baby Boomers: 1946 – 1964 
  • Generation X: 1965 – 1980 
  • Generation Y: 1981 – 1995 
  • Generation Z: 1996 – Today

1https://plan.io/blog/four-day-workweek/
2https://www.theguardian.com/uk-news/2019/apr/12/wellcome-trust-drops-plans-to-trial-four-day-working-week

|A propos de Ricoh|

Ricoh dynamise les espaces de travail numériques avec des technologies innovantes et des services permettant à chacun de travailler plus intelligemment. Depuis plus de 80 ans, Ricoh continue à innover et à utiliser cela pour fournir à toutes les entreprises, de toute taille, des systèmes de gestion documentaire, des services informatiques, des solutions d’impression de production, des systèmes de communications visuelles, des appareils photos numériques et des systèmes industriels à la pointe.

Le Groupe Ricoh, dont le siège est situé à Tokyo, est présent dans environ 200 pays et régions. Pour l’exercice fiscal clos en mars 2019, le Groupe Ricoh a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 2,013 milliards de yens (soit approximativement 18, 1 milliards de dollars USD).

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site http://www.ricoh.fr

Retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/RicohFrance
Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/ricohfrance
Suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/ricohfrance/
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/RicohFrance