Politique relative aux cookies

Ricoh utilise des outils de collecte de données tels que les cookies pour vous offrir une meilleure expérience lors de l'utilisation de ce site. Cliquez ici pour savoir comment modifier ces réglages et obtenir plus d'informations sur les cookies.

#CreatedByRicoh #Episode5

Hardware et software : complémentaires et pérennes

Created by Ricoh

Nombreux sont ceux ayant annoncé la fin du hardware et notamment sur le marché de l’impression. Mais avons-nous vraiment cessé d’imprimer ? Les entreprises ont-elles vraiment complètement abandonné le papier pour le numérique ?

#episode5 : En repensant à l’épisode précédent de notre saga #CreatedbyRicoh, axé sur l’obsolescence programmée et la condamnation régulièrement faite aux constructeurs de systèmes d’impression, nous nous sommes interrogés sur la fin du hardware. Les entreprises ont-elles vraiment cessé d’imprimer ? C’est là qu’est toute la difficulté de ce marché : les ventes de systèmes d’impression et de consommables sont toujours croissantes, malgré l’impact des initiatives gouvernementales en faveur de l’environnement et la digitalisation de la société.

Pour mieux comprendre cela, il est important de percevoir les changements dans la consommation de supports imprimés, qui expliquent la croissance, certes diminuée, du marché de l’impression.

Fin de l’imprimé : un effet de mode

De nombreuses entreprises ont fait le choix de réduire leur consommation de supports imprimés, pour contrer le principe d’obsolescence programmée d’abord, en tentant d’augmenter la durée de vie de l’outil grâce à une utilisation moins récurrente, mais aussi pour une réduction des coûts et de l’impact environnemental. Mais une réduction du volume signifie-t-elle pour autant qu’elles n’investissent plus dans de nouveaux outils ? C’est justement sur ce point qu’il convient de s’interroger, afin de mieux comprendre la croissance enregistrée chaque année par les fabricants. De plus, il convient de s’intéresser aux nouveaux usages : l’impression couleur, les grands formats, etc.

Le passage au tout-numérique avait provoqué un délaissement du support imprimé par les consommateurs. Les smartphones, tablettes et les multiples applications disponibles auraient pu donner lieu à une modification totale et pérenne de nos pratiques. Mais le papier séduit toujours : les impressions de livres reprennent à la hausse et le e-book ne parvient pas à convaincre les consommateurs, en mal de sensorialité. De façon plus globale, on constate que le digital seul ne suffit pas à convaincre les consommateurs : la proximité et le contact avec les experts comptent pour un grand nombre de personnes, ce qui est renforcé par la conversion de e-commerces en boutiques physiques et le grand retour des catalogues promotionnels. L’aspect santé et confort rentre également en compte, ce qui ne se retrouve pas avec la lecture de supports et le travail continu sur ordinateur, de par les problématiques de rafraîchissement de l’écran et de luminosité fluctuante, alors que le papier demeure un support stable.

Pourtant il faut le réinventer…

Created by Ricoh

Cette recrudescence de l’imprimé et du goût des personnes pour ce dernier est sociétale : il existe depuis quelques années, après l’appétence pour les nouvelles technologies, une forme de méfiance, notamment due aux nombreux bugs informatiques ayant mis à mal les standards en termes de confidentialité et de sécurité de l’information. Cela peut aussi être lié à la tendance de la consommation locale, de l’usage par rapport à la matérialité et donc à l’accumulation. Mais cela peut aussi être entendu du côté de l’innovation, avec l’évolution des procédés, des outils, les softwares employés pour “pousser” le hardware.

Chez Ricoh nous souhaitons être moteur de cette nouvelle génération d’outils, où le software et le hardware ne sont pas opposés mais bien complémentaires, pour accompagner les entreprises et leur permettre d’intégrer des technologies innovantes aisément. Ces outils ne doivent plus être limités aux premières fonctionnalités que peuvent être l’impression ou la numérisation. D’autant plus que l’impression n’est plus aujourd’hui la fonction privilégiée. En effet, le multifonction ou l’imprimante peuvent aujourd’hui être davantage considérés comme une “plateforme de circulation de l’information”, un “convertisseur universel”, qui assure une bonne communication au sein de l’entreprise. Les objectifs des entreprises sont multiples et variés mais ils se rejoignent sur les notions de productivité, de sécurité, de simplicité et de gestion des coûts. Pour cela, l’optimisation des workflows grâce à la création d’applications dédiées à chaque métier a constitué un véritable changement dans notre approche client. La réponse aux attentes des entreprises en termes de productivité est aujourd’hui le fil conducteur d’un grand nombre de nos recherches.

Pour mettre fin aux idées dépassées

La nouvelle gamme IM C a permis la création de nouvelles plateformes, à l’instar de RSI, évoquée précédemment, mais aussi de travailler avec plus de flexibilité, pour correspondre aux nouvelles tendances de mobilité interne qui s’exercent au sein des entreprises, sans perdre en sûreté. En effet, la connexion à des clouds externes est immédiate, mais l’ensemble des informations numérisées passent avant par un cloud crypté Ricoh, afin de chiffrer les données. Cela offre donc une meilleure confidentialité des données mais aussi de leur source, pour une adéquation totale avec la RGPD.

Les évolutions diverses des outils d’impression ont été pensées afin d’éliminer l’idée d’une “boîte à copier”, pour offrir aux entreprises des outils évolutifs, bénéficiant d’une véritable capacité d’adaptation et cela n’aurait été possible sans l’apport du software et des applications au matériel lui-même. Grâce à cette “intelligence” apportée aux outils bruts, chaque entreprise bénéficie de la possibilité de tracer les flux, mais aussi de réduire la marge d’erreurs humaines en réduisant le nombre d’actions à effectuer pour une simple numérisation ou pour l’archivage de données. Le partenariat entre Ricoh et Euklès sur la solution Resoposte, et donc le lancement d’un “multifonction postal” va dans ce sens : en permettant un véritable suivi des courriers numériques au départ de nos IM C, ce service offre à chaque entreprise un outil simple et efficace, et une économie de temps et d’argent, avec un suivi précis de son activité courrier.

La sécurité et l’économie de temps, qui renvoie toujours à l’agilité des personnes demeurent les sujets les plus récurrents ces dernières années… Le prochain épisode sera dédié à l’un de ses deux thèmes alors suivez la saga #createdByRicoh.

|A propos de Ricoh|

Ricoh est une entreprise technologique mondiale qui transforme la façon dont les entreprises travaillent depuis plus de 80 ans. Sous le slogan – imagine. change. – Ricoh continue d’offrir aux entreprises et clients individuels des services et technologies qui suscitent l’innovation, soutiennent le développement durable et encouragent la croissance des entreprises : systèmes de gestion documentaire, services informatiques, solutions d’impression de production, systèmes de communications visuelles, appareils photos numériques et systèmes industriels.

Le Groupe Ricoh, dont le siège est situé à Tokyo, est présent dans environ 200 pays et régions. Pour l’exercice fiscal clos en mars 2018, le Groupe Ricoh a réalisé un chiffre d’affaires mondial de 2 063 milliards de yens (environ 19,4 milliards USD).

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site http://www.ricoh.fr

Retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/RicohFrance
Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/ricohfrance
Suivez-nous sur Instagram : https://www.instagram.com/ricohfrance/
Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://www.youtube.com/user/RicohFrance